Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Alpha en l'île, Agence immobilière PARIS 75004

L'actualité de CENTURY 21 Alpha en l'île

Comment un nom de rue en cache un autre

Publiée le 23/09/2013

Commençant quai des Célestins pour s’achever rue Saint-Antoine, la rue du Petit Musc, dans le 4ème arrondissement, est rattachée au quartier de l’Arsenal et fait partie du Marais. Jusque là rien qui ne mérite le moindre commentaire.

Mais ne vous êtes-vous  jamais demandé ce que signifiait ce nom « Petit Musc »?

Qu’est-ce-que le musc ? La sécrétion d’une glande pendant la saison des amours chez certains cerfs. Une matière à l’odeur paradoxalement nauséabonde, mais qui s’avère d’importance dans la composition des parfums, et des milliers (pour ne pas dire des millions) de cerfs ont été tués pour cela, avant que la chimie et les lois relatives à la protection des espèces ne viennent stopper le massacre.

La rue du Petit Musc renvoie-t-elle donc à des artisans parfumeurs qui auraient, en des temps lointains, investi le quartier ? Pas du tout.

 Petit Musc est en fait le résultat d’une déformation linguistique, et l’origine de ce nom est bien loin de l’art du parfum, puisqu’il s’agissait d’évoquer le plus vieux métier du monde.

L’actuelle rue du Petit Musc, autrefois rue Pute-Y-Muse, avait été ainsi nommée car elle était assidûment fréquentée par des prostituées.

Il faut reconnaître que nos ancêtres du Moyen-âge avaient le mérite de la franchise. Les déformations de la langue parlée et l’évolution morale de la société ont donc jeté, au fil du temps, un voile pudique sur ce nom d’origine d’autant plus douteuse qu’il y avait dans cette rue le Couvent des Célestins, édifié sur décision de Charles V.

A chaque époque son « politiquement correct » !

 

Notre actualité