Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Alpha en l'île, Agence immobilière PARIS 75004

L'actualité de CENTURY 21 Alpha en l'île

L’Ile Saint-Louis au quotidien

Publiée le 19/08/2013

Certes, le sujet  n’est pas très glamour. Mais après tout cela fait partie de la vie de la cité,  et en cette période de fréquentation touristique intense, certains problèmes refont inévitablement surface.

Saint-Louis, l’Ile parisienne, préservée et magnifique avec ses panoramas de cartes postales, souffre d’un déficit récurrent de… Toilettes publiques.

Eh oui, c’est comme ça, on ne peut pas penser à tout quand on est sur une île. Les visiteurs, promeneurs, touristes ou encore amateurs de pique-nique et autres apéros improvisés sur les berges, n’ont d’autres solutions, pour satisfaire à leurs besoins naturels, que d’aller consommer une boisson dans l’un des cafés de l’île, resquiller en filant directement aux toilettes ou pire, utiliser les petits coins cachés sur les quais de la Seine, ce qui avons-le, relève tout simplement de la plus totale incivilité.

 Entre plaintes des commerçants et hygiène à préserver, le Conseil du quartier des Iles a appuyé, pour la troisième année consécutive, le projet d’aménagement de toilettes publiques sur l’Ile Saint-Louis, au niveau du quai d’Orléans. Le problème n’est pas tant l’installation de ces « sanisettes », dont deux ont déjà été financées, que de trouver une véritable solution. Car on ne fait pas ce que l’on veut sur l’Ile Saint-Louis ! Le Conseil de quartier devra donc collaborer avec la municipalité mais aussi (et peut-être surtout) avec les architectes des bâtiments de France qui auront leur mot à dire sur le sujet. Une affaire à suivre…

 

Notre actualité